Une ou des abeilles

Catégorie des abeilles domestiques

Essaim de capture accroché à une branche

Le mot «abeille» désigne en réalité un groupe très large d’insectes contenant plus de 20 000 espèces (répertoriées !), dont 1000 situées en France. Les abeilles ont toutes pour point commun de se nourrir de nectar et de pollen. Mais les différentes espèces se différencient par leurs modes de vie : certaines sont domestiquées, d’autres sont sauvages (plus de 18 000 espèces sauvages dans le monde, dont plus de 830 en France !), certaines sont solitaires, d’autres sociales, certaines produisent du miel de façon abondante, d’autres n’en produisent que peu ou pas du tout...

La catégorie des abeilles domestiques est constituée de nombreuses races. Certaines sont pures, issues directement de l’évolution naturelle, d’autres ont été sélectionnées par l’homme par croisements (hybridation).

Ces races différent par plusieurs critères comme la pilosité, le mode de nidification, les types de plantes butinées, leur adaptation au climat…
Aujourd’hui, dans les ruchers français, on retrouve cinq races d’abeilles majoritaires : l’abeille noire (Apis Mellifera Mellifera), l’abeille italienne (Apis Mellifera Ligustica), l’abeille caucasienne (Apis Mellifera Caucasica), l’abeille carnolienne (Apis Mellifera Carnica) et l’abeille Buckfast (hybride).

L’abeille noire est la seule qui provient historiquement de nos régions : c’est une espèce endémique très ancienne de l’Europe du Nord et Nord-Ouest. De plus, au sein même de la race "abeille noire", on retrouve plusieurs nuances variables en fonction du climat et de la flore locale : abeille noire d’Auvergne, de Bretagne, des Cévennes, de Champagne, de Corse, des Highlands, d’Île-de-France, des Landes, du Languedoc, du Loiret, de Normandie, de Provence, de Savoie…

Les autres races sont toutes des espèces importées ou crées par hybridation, et ne bénéficient donc pas, par définition, de la longue sélection naturelle qui rend l’abeille noire si adaptée et adaptable à notre contexte géo-climatique.Vente d'essaims

L’authentique abeille noire mellifère

Carte de l'Europe représentative des différentes races d'abeilles

Toutes les variétés d’abeilles mellifères découlent du genre Apis. Dans les pays d’Asie, on ne recense pas moins de huit espèces différentes. Il n’y a qu’une seule espèce présente en Europe et en Afrique, c’est l’apis mellifera qui s’étend de l’Asie mineure à l’ensemble de l’Europe et de l’Afrique. La catégorie des abeilles domestiques est constituée de nombreuses races. Certaines sont pures, issues directement de l’évolution naturelle, d’autres ont été sélectionnées par l’homme par croisements (hybridation). Ces races différent par plusieurs critères comme la pilosité, le mode de nidification, les types de plantes butinées, leur adaptation au climat…

Aujourd’hui, dans les ruchers français, on retrouve cinq races d’abeilles majoritaires : l’abeille noire (Apis Mellifera Mellifera), l’abeille italienne (Apis Mellifera Ligustica), l’abeille caucasienne (Apis Mellifera Caucastica), l’abeille carnolienne (Apis Mellifera Carnica) et l’abeille Buckfast (hybride). L’abeille noire est la seule qui provient historiquement de nos régions : c’est une espèce endémique très ancienne de l’Europe du Nord et Nord-Ouest. De plus, au sein même de la race « abeille noire », on retrouve plusieurs nuances variables en fonction du climat et de la flore locale : abeille noire d’Auvergne, de Bretagne, des Cévennes, de Champagne, de Corse, des Highlands, d’Île-de-France, des Landes, du Languedoc, du Loiret, de Normandie, de Provence, de Savoie… Les autres races sont toutes des espèces importées ou crées par hybridation, et ne bénéficient donc pas, par définition, de la longue sélection naturelle qui rend l’abeille noire si adaptée et adaptable à notre contexte géo-climatique.

Notre abeille Apis mellifera

Abeille noire endémique locale qui butine

À l’échelle de la création des espèces, l'’Europe et l’Afrique ont été colonisées par l’abeille Apis Mellifera, environ 100 000 ans. L’espèce s’est divisée en une vaingtaines de races particulièrement bien acclimatées à leurs biodiversités. Elles ont une morphologie et des mœurs différentes.

L’abeille européenne

Lors de la dernière glaciation, les glaciers ont formé un barrage repoussant l'apis mellifèra aux limites de la méditerranée. Les abeilles se sont adaptées en constituant des populations distinctes et séparées les unes des autres. C’est certainement durant cette période que les types d’abeilles se développèrent plaçant l’Apis Mellifera Mellifera dans le sud de la France et l'Apis Mellifera Ligustica en Italie, l’Apis Mellifera sur la péninsule ibérique et l’Apis Mellifera Carnica dans les Balkans.(Voir photo). Il est important et nécessaire de garder à l’esprit cette répartition naturelle de l’abeille, car la création a placé chaque type d’abeille dans des régions bien spécifiques. Elles ont leurs particularités propres selon leurs biodiversités. L’homme a déréglé cet équilibre en important en masse des abeilles allochtones au détriment de nos abeilles noires locales. Mon combat et mon engagement de tous les jours est de tenter de rétablir un peu cet équilibre. C’est la raison pour laquelle je me suis orienté vers la sélection et l’élevage de notre abeille noire endémique.

Contact :

Le miel des abeilles
35 Le Bourg Derrière
39150 - Fort du Plasne

France

Tél:+33/  06 32 58 28 00

Siret: 39093649000031

Pour m'écrire

Terme & conditions
Politique de confidentialité

Paiements :

Chèque, carte bancaire, virement

Crédits © 

Documents et modules : Emmanuelle VERNAY ©

Photos, textes et montages vidéos :

- FB et Anouk CHALUMEAUX ©

Editeur du site:

Miel-des-abeilles.com

Politique de condidentialité

Toute copie, même partielle, des photos, textes où vidéos, est interdite.

© Copyright Anouk Chalumeaux . Tous droits réservés.