Stage d'apiculture indispensable !

Programme théorique et pratique

Ici les stagiaires recherche et compte combien il y a de varroa pour ensuite décider quel stratégie adopté pour la ruche.
Mes objectifs : 
  • Vous transmettre des pratiques apicoles simples mais respectueuses de l'abeille, éprouvées depuis plusieurs années par des pionniers de l'apiculture naturelle.

  • Vous permettre de collaborer avec vos abeilles sans utiliser la pharmacie et la chimie.

  • Vous donner les outils nécessaires pour éviter la mortalité des abeilles en sortie d'hiver car en France, l'apiculture arrive à un taux de mortalité d'environ 30 à 50%. Il est temps de réagir et d'analyser pourquoi !

Quelques idées d'hébergement ici

Les idées reçues sur l’apiculture

Les abeilles rentre du pollen et du nectar pour la survie de la colonie

Si vous souhaitez acheté cette formation, c’est que l’apiculture est un sujet qui vous intéresse, ou du moins vous intrigue. Mais avant de vous lancer pour de bon, il vous reste peut être quelques dernières questions ou idées reçues qui vous freinent.

Est-ce que l’apiculture est une activité complexe et technique ?

Avec le développement de l’apiculture moderne, tout son matériel high-tech et ses techniques qui cherchent à augmenter artificiellement la productivité et la longévité des colonies, il est facile de croire que l’apiculture est par essence une activité compliquée.
Or, si l’on revient à une apiculture naturelle, qui ne perd pas son énergie à vouloir modifier ou contrer la nature, mais qui au contraire tire parti avec intelligence des comportements naturels des colonies, on se rend compte que l’apiculture est une activité simple. Nul besoin de matériel sophistiqué. Et il suffit de comprendre le fonctionnement naturel des abeilles, des colonies, des prédateurs et des parasites pour agir au mieux.

Et c’est l’objectif cette formation : vous faire comprendre les grands principes pour vous rendre autonomes et adaptables, et non vous transmettre 1001 techniques inutilement complexes.

Est-ce que l’apiculture va me prendre beaucoup de temps ?
C’est ce qu’il y a de fabuleux en apiculture : vous pouvez y consacrer une petite poignée d’heures par semaines, ou bien choisir d’y consacrer un temps infini, dans l’observation, l’optimisation, les travaux annexes…
Plus votre pratique évolue, plus le temps à y consacrer est important évidemment, mais tout est une affaire de choix personnel !
Est-ce que l’apiculture nécessite de grands terrains ?
Il est certain qu’il faut un bout de jardin pour installer des ruches.Renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître les spécificités légales locales. Quoi qu’il en soit, les abeilles ne vous demandent qu’une maison. Elles vont faire leurs récoltes seules dans les ressources alentour. Une autre possibilité, de plus en plus appréciée par les temps qui courent de déclin de l’abeille, est de placer vos ruches sur le terrain de quelqu'un d’autre, contre quelques pots de miel... Pour cela vous pouvez passer une annonce, ou bien en parler directement avec les propriétaires du coin.
Est-ce que l’apiculture coûte?
Il est effectivement très facile de se laisser tenter par les innovations proposées par les fabricants de matériel. Souvent inutiles voire inefficaces, ces innovations sont créés pour répondre à la loi de l’offre et de la demande. Si on arrêtait de les acheter, la majorité de ces produits «indispensables» arrêteraient d’exister !
En apiculture, il est tout à fait possible de pratiquer avec du matériel polyvalent, efficace, résistant et surtout simple. De quoi dépenser un budget de départ important, privilégier la qualité à un certain prix, que le pas cher qui reste toujours trop élevé que votre ruche au bout de 2 ans est bonne à passé à la cheminée. C'est le prix à payer pour garder le matériel longtemps ! De plus, en conservant vos colonies d’une année sur l’autre grâce aux principes et aux méthodes de l’apiculture naturelle, vous éviterez une dépense non négligeable que subissent beaucoup d’apiculteurs: 
le rachat de nouveaux essaims chaque année.
Enfin, vendre sa production, ne serait-ce que dans son entourage proche, est chose facile et légale avec un numéro de siret. Vous pourrez donc amortir vos investissements et avoir un surplus en vendant votre miel au juste prix (rémunérateur) et pas le prix du marché fixé par les grossistes et compagnie. Ce qui vous permettra d’entretenir ou remplacer votre matériel.

Programme du matin après le café

Le matin dans une ambiance décontractée, on travail sans relâche sur la pratique apicole. Je réponds à toutes vos questions et vos inquiétudes.

La théorie le matin

Je ne vais pas vous charger la tête avec des graphiques et des théories à n'en plus finir. Vous l’aurez compris, je n’utilise pas d’informatique. Mais autour d’une table devant un bon café, j’échange avec vous sur mes propres expériences, sur ce qui fonctionne en apiculture naturelle sans langue de bois. Il est donc nécessaire de prendre des notes. Toutes vos questions seront les bienvenues et je m’efforcerai d'y répondre de manière simple et logique. Les stages sont pour moi une manière de vous transmettre des gestes précis, en vous enseignant toutes les techniques que j'utilise dans mon apiculture naturelle. 

Mes stages s'articule sur deux axes.
  • Ce familiarisé avec le monde des abeilles et l'apprentissage des bons gestes vu le matin durant la théorie et les exercices sur des ruches vides. On passe en revue la manière d'appréhender une colonie ou un essaim. Les abeilles et le droit "Quoi faire, comment le faire et ou le faire". Manipulation du cadre à jambage.
  • L'après midi au rucher vous mettez en pratique ce que l'on a vu  le matin. Vous travaillez sur mes ruches et vous faite connaissance avec mes colonies.
Vous voulez débuter en apiculture, je vous invite à faire deux stage. 
Année 1:  Stage débutant pour vous familiarisez avec les abeilles et le stage de préparation des colonies à l'hivernage pour les stagiaires qui ambitionnent de commencer tout de suite après le stage débutant.

Année 2: Stage réveil des abeilles et le stage de conduite de rucher. Un stage supplémentaire mais important l'apprentissage à la pratique de l'essaimage artificiel.

La pratique au rucher l'après-midi 

Tous ensembles par groupe de deux personnes vous apprenez sur mes ruches et je suis là pour corriger et répondre à vos questions.

Ensemble au rucher pour acquérir un savoir-faire constitué de gestes précis et de techniques détaillées. Ce sera un partage entre vous et les abeilles noires. Vous apprendrez à intervenir sur une ruche et à faire face à différentes problématiques. Je vois cela comme un partage de connaissances entre vous, le reste du groupe et moi-même. La théorie du matin sera mise en pratique l'après-midi au rucher de la ferme. Le nombre de stagiaires est limité à 6 personnes en raison des conditions sanitaires actuelles, ce qui cependant permet à tout le monde de mettre la main à la pâte, ou plutôt aux abeilles ! 

Un stage pour quel bénéfice !

Ensemble au rucher, vous apprenez les techniques éprouvées par  des pionniers de l’apiculture naturelle dans le bien être de nos abeilles noires local
La formation débutant  

vous donnera le savoir faire nécessaire pour accompagner votre colonie avec une base solide. Vous saurez transvaser des essaims dans vos ruches dans les règles de l’art, en minimisant les risques d’abîmer la reine lors du transfert. Vous allez apprendre à accompagner votre essaim pour qu’il devienne une colonie à part entière jusqu’à l’automne.

Le stage de préparation à l’hivernage 

vous allez acquérir une connaissance importante pour éviter que vos colonies ne meurent durant l’hiver. Il y a des incontournable à connaitre pour faire baisser le taux de mortalité au plus bas. Contrôle varroa, évaluation des réserves et équilibrage des colonies.

Le stage du réveille des abeilles

Nous allons voir comment fabriquer votre candi, votre sirop protéiné et la fabrication de teinture mère de propolis afin que vous soyez autonome dans tout ce que vous donner à vos abeilles. C’est important pour maîtriser l’entier de ce que vous donnez à vos colonies.

Le stage du maintien et développement du rucher

Nous allons passer en revue le cycle biologique des abeilles. Nous verrons la technique de division pour produire des essaims naturels pour votre rucher. Ce qu’il faut prendre en compte pour conserver la génétique de vos abeilles et éviter les pièges de l’hybridation.

Une formation apicole naturelle

Retour de la l'abeille butineuse à la ruche

Avec l’observation et la pratique que vous propose mes différents stages, vous serez en mesure d’entraîner progressivement votre oeil à une analyse rapide de la situation de vos ruches, et être ainsi de plus en plus réactif en cas de difficulté.

Inventez votre propre processus de suivi de ruches, mais soyez rigoureux. C’est de cette manière que vous resterez à jour dans le travail sur vos colonies et que vous éviterez que des petits problèmes dégénèrent en grosses difficultés.

A la fin des stages :

  • vous aurez toutes les clefs en mains pour vous lancer. Vous connaitrez l’abeille et la colonie dans leur intimité, vous saurez à quel point il est important et facile de débuter une activité apicole, et vous serez convaincus des avantages de l’apiculture naturelle comparée à l’apiculture “moderne”. Vous serez prêts à passer à l’action. Vous connaîtrez les premiers gestes à faire lorsqu’on débute son activité apicole.

  • Choisir l’emplacement de son rucher ne se fait pas au hasard. Pour optimiser ses chances avec ses abeilles, ce choix demande un peu de réflexion pour prendre en compte plusieurs critères: la disponibilité en nourriture dans un rayon de 3km, la disponibilité en eau à proximité, la protection contre les éléments extérieurs, la tranquillité de la zone, la praticité d’accès pour vous et bien sûr le respect de la législation.
  • La visite de printemps est un moment qu’attendent avec impatience les apiculteurs. Mais c’est aussi un moment de stress, lorsqu’il va s’agir de découvrir le bilan de l’hiver. C’est une période clef pour vos abeilles, alors surtout ne précipitez pas vos dates d’interventions. Une ouverture de ruche précoce peut tuer votre colonie, ce qui serait dommage après tant d’efforts ! La fin de l’hiver et le début du printemps sont cependant des périodes où vous pouvez commencer à aider vos abeilles en leur apportant du nourrissement qui leur donne l’énergie nécessaire pour redémarrer leur cycle.(Stage réveil des abeilles)
  • Dans votre parcours d’apiculteur, si vous comptez acheter des essaims, en récupérer lors de l’essaimage ou agrandir simplement votre cheptel, vous aurez à réaliser des transferts de ruches. Que ce soit d’une ruchette vers une ruche ou inversement, vous devez garder en tête 3 règles fondamentales : bien respecter l’ordre de transfert des cadres, partitionner plutôt que mettre des cadres vides, et laisser la ruche se réorganiser pendant 2 ou 3 heures au minimum avant d’ajouter de nouveaux cadres. En étant réactif et en suivant ces préceptes vous mettez toutes les chances de votre côté pour fixer vos jeunes colonies au lieu de les voir repartir. (Stage débutant).
  • Vous l’aurez compris, l’équilibrage d’automne est une période clef à ne pas négliger si vous voulez optimiser vos chances de gardez vos colonies d’une année sur l’autre. Il faut s’y prendre au bon moment et ne rien négliger, car vous ne toucherez plus aux colonies avant la sortie de l’hiver. Je vous conseille fortement de vous former sur le terrain pour bien appréhender les gestes à réaliser (voir mon stage préparation à l'hivernage de 3 jours au rucher). Enfin, concernant le varroa, la clef est d’être observateur et réactif, et de travailler avec des abeilles noires, plus résistantes naturellement.

  • Un nombre considérable d’apiculteurs se fait surprendre par manque d’anticipation et se mettent à chercher un moyen de nourrir leurs abeilles en plein hiver. Ne faites pas partie de ceux-là, en accordant toute l’importance nécessaire au nourrissement précoce en automne. En apiculture biologique, nourrir ses colonies au sucre alors qu’elles sont en capacité de se débrouiller seule est interdit. Mais pour un essaim jeune n’ayant pas encore de butineuse, ou en fin de saison du miel, lorsque les colonies risquent la famine, l’apiculteur est en droit de les nourrir pour leur éviter la mort.
  • Dans votre vie d’apiculteur vous serez forcément confronté à l’essaimage. Comprendre et apprendre à maîtriser ce phénomène permet de ne plus le subir et d’en tirer partie pour la viabilité de votre rucher. (Stage de conduite de rucher.) En effectuant des visites tous les 6 jours et en étant observateur, vous pourrez agir à temps pour tenter d’éviter que vos abeilles soient prises d’une fièvre d’essaimage. Si cela ne suffit pas, vous aurez tout intérêt à réaliser un essaimage artificiel d’anticipation. Enfin, maîtriser l’essaimage permet d’offrir un abri à des essaims extérieurs qui pourront être intégrés à votre rucher s’ils s’avèrent sains. Enfin, si vous ne souhaitez pas agrandir votre cheptel et que vous n’avez pas besoin de renouveler une partie de vos colonies, vous pouvez tout de même récupérer les essaims pour les vendre.

Mon but

Prendre le temps. Voila ma devise pour vous encourager à donner du sens à votre apiculture.

c'est aussi de vous transmettre cette passion chevillée au corps pour l’abeille noire,qui je l’espère, vous accompagnera tout au long de votre vie de berger des abeilles. Elle a été crée pour vivre en symbiose avec sa biodiversité et avec nous, humains. Délaissée depuis tant d'années, il est temps de la choyer, de réapprendre à être sur sa longueur d'ondes. Surtout, il faut empêcher sa disparition. Aujourd’hui, j’ai à cœur de vous transmettre cette approche de l'apiculture, éprouvée par plusieurs années d'expérience qui m'a été transmise.
C'est pourquoi je vous invite à venir vous former au rucher. Chacun sa formation en apiculture, il y aura donc forcément la votre !

Contact :

Le miel des abeilles
35 Le Bourg Derrière
39150 - Fort du Plasne

France

Tél:+33/  06 32 58 28 00

Siret: 39093649000031

Pour m'écrire

Terme & conditions
Politique de confidentialité

Paiements :

Chèque, carte bancaire, virement

Crédits © 

Documents et modules : Emmanuelle VERNAY ©

Photos, textes et montages vidéos :

- Frédéric BILLARD et Anouk CHALUMEAUX ©

Editeur du site:

miel-des-abeilles.com

Politique de condidentialité

Toute copie, même partielle, des photos, textes où vidéos, est interdite.

© Copyright Anouk Chalumeaux . Tous droits réservés.

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies