À propos...

  • Four à pains de 200 ans
  • Pains au levain cuits au feus de bois

Ma carrière 

Pendant 27 ans j'ai vécu de ma passion pour la boulangerie-pâtisserie (je suis tombé dedans quand j'étais petit, comme Obélix !), j'ai travaillé ensuite de nombreuses années dans l'agro-commerce. C'est là, au contact de certains de mes clients, que j'ai un jour été piqué par l’apiculture! 

Ce qui était au départ un simple hobby

C'est vite devenu une passion. Passionné par la permaculture et la protection de l'environnement, ce choix de vie m'a permis de vivre en phase avec mes convictions profondes, je suis plus libre et plus heureux aujourd'hui !

Situé en plein cœur du Parc Naturel du Haut-Jura

J’ai démarré mon activité en amateur dans un premier temps, en 2015. Malheureusement, mes premières colonies d’abeilles n'ont pas survécu à l'hiver. Ce coup dur m’a permis de très rapidement me poser la question du type d’apiculture que je voulais pratiquer, selon mes valeurs. J’ai eu le choix de travailler avec des abeilles hybrides importées ou avec l'abeille noire locale.

Mes valeurs personnelles

Elles m’ont amené à choisir de protéger et d’élever l’abeille noire endémique de nos régions. Mon apiculture s’est orientée vers une pratique respectueuse du bien-être et du travail des abeilles et de la biodiversité. 

Je ne pratique pas la transhumance, qui crée beaucoup de stress chez les abeilles. Je n'achète pas de cire industrielle et laisse mes abeilles construire elles-mêmes leur cire sur les cadres. Je ne pratique pas le "clippage" des reines, qui consiste à couper une aile de la  reine pour empêcher l'essaimage de la colonie. Une pratique barbare à mon sens.

J'ai choisi en cette année de sécheresse (2019), de laisser les réserves (miel dans les haussettes) à mes abeilles, plutôt que de récolter leur miel et les nourrir ensuite au sirop. Ce qui diminue grandement ma production, mais leur permettra de survivre à l'hiver. 

Je suis intimement convaincu qu'elles sont reconnaissantes de l'attention, du respect et de l'amour que je leur porte. La preuve, les essaims sauvages viennent d'eux-mêmes à notre rucher. Ils se posent dans les arbres à proximité et attendent d'être recueillis.

C’est pourquoi sur ce site, vous ne trouverez que des miels naturels 100% jurassiens, en quantité limité, puisque je ne pousse pas mes abeilles au rendement, je refuse de les sacrifier sur l'autel du productivisme. 

Je ne prélève que 10% du miel de la ruche, en travaillant avec la haussette "Bernard" (du nom de son concepteur), leur laissant tout le reste comme réserve hivernale.

Rucher sédentaire

rucher de montagne

Mes ruchers de montagne

Ils se situent entre 900 et 1200 mètres d'altitude dans les contreforts du Parc Naturel du Haut Jura. Toutes les zones de butinage restent éloignées des grandes cultures, donc éloignées de l'épandage de produits phytosanitaires. Les abeilles évoluent en zone de montagne, au cœur même des pâtures qui servent à l’élaboration de notre célèbre et fameux fromage « Le Comté ».

Mes ruchers du Premier Plateau jurassien

Ils se situent à environ 600 mètres d'altitude, à proximité du charmant village de Verges, connu pour son château du 15ème siècle et pour ses sous-bois couverts de jonquilles au printemps. 

Les prairies sont alors recouvertes de fleurs jaunes de pissenlits, puis à la fin juin des milliers de fleurs mellifères les envahissent. La forêt de la Côte de l'Heute, luxuriante et verdoyante, offre à nos chères abeilles noires un festin de pollen, de nectar, de miellat de sapins, de chênes et bien d'autres encore.

Ce qui apporte à notre Miel en rayon ou à notre Miel pressé à froid ou en brèche des arômes et des senteurs gustatives d'exceptions. 

Sélection et élevage d'abeilles endémiques

Cadre de corp de ruche, recherche de cellules royal, élevage d'abeille , sélection de cellules royal dans la ruche

S'inspirer de la nature

Voila l'idée!

Comment font nos abeilles pour se multiplier ? Lorsque les abeilles se sentent à l'étroit dans leur tronc d'arbre, la fièvre d'essaimage commence, l'essaim se scinde en deux parties et la reine de l'année précédente quitte la ruche avec la moitié des réserves de miel et la moitié de la colonie, y compris les butineuses.

L'autre moitié reste dans l'arbre, les abeilles vont naturellement choisir des larves et les élever en cellules royales pour donner naissance à une nouvelle reine afin qu'elle guide l'essaim à devenir une colonie.
Je m'inspire de la nature pour élever jusqu'à maturité mes essaims d’abeilles noires. Je ne fais pas de "picking" (sélection par l'apiculteur des larves), pas d'élevage intensif.

Pour vendre mes essaims d'abeilles noires endémiques, ils doivent répondre à un cahier des charges strictes, sans quoi, ils sont déclassés.

Dans un élevage au naturel

C’est l’abeille qui décide et qui élève la nouvelle maman dans la ruche et le berger des abeilles que je suis, veille simplement à ce que tout se passe bien avec des gestes précis, éprouvés depuis des années.
Promouvoir et aider à la préservation de notre abeille noire native (endémique), afin d'éviter sa disparition, face à l'importation d'abeilles d'autres pays qui ne sont pas adaptées à notre région, tel est l'enjeu écologique qui se pose aujourd'hui. Essaim

Pour conclure...

Mon ami Bernard

" Il faut donner du sens à votre apiculture ".

C'est ce que martèle mon ami Bernard au quotidien.

C'est fondamental pour notre écosystème, pour notre survie, ici sur terre. Il n'y a pas de planète B.

Lorsque j'ai tout perdu, tu m'as transmis ton savoir, tes années d'expérience, sans retenue et sans langue de bois. Afin que moi aussi, je sois armé pour affronter les difficultés et travailler à la préservation de notre abeille noire endémique, je t'en remercie.

C’est pourquoi, je me sens investi d'une mission. Avec humilité et une grande passion, à mon tour de vous transmettre ce savoir, pour que nous soyons toujours plus nombreux (seul, tu vas vite, mais ensemble, nous irons plus loin!).
Sauvons notre abeille noire native (endémique) et permettons-lui de continuer à faire le travail pour lequel elle a été créée.
Nous ne pourrons pas dire à nos enfants, à nos petits enfants, on ne savait pas ! Alors j'essaie, à mon petit niveau, de faire ma part, de réparer, en proposant des miels d'exceptions et en prenant soin de nos abeilles et de notre Mère Nature. 
Je restitue le fruit de cette biodiversité au travers de ma petite production de Miel en rayon,  de Miel pressé que vous trouverez ici, dans ma boutique.

Mes passions quand je ne suis pas avec mes abeilles noires

  • J'ai troqué ma veste d'apiculteur pour le kilt écossais
  • Les pizza de fabrication maison
  • Bioches couronnes au feu de bois
  • Pains aux graines façon épis de blé
  • Cornemuseur en kilt

Lorsque je ne suis pas occupé au rucher, je m'adonne à mes autres passions. Mon jardin en permaculture m'occupe bien jusqu'à l'automne. Je cuisine également beaucoup pour ma famille et mes amis, qui apprécient notre pain maison cuit au feu de bois, tout comme nos pizzas. Début 2019, j'ai réalisé un rêve d'enfant; apprendre la cornemuse écossaise. J'ai intégré, avec ma fille, le Jura Highland Pipe and drums! Quand mon emploi du temps me le permet, je me joins à mes compagnons cornemuseurs pour animer différents évènements et fêtes dans la région. En cette triste période de confinement je joue régulièrement pour saluer et remercier toutes les personnes, qui se battent au quotidien pour sauver des vies, s'occuper de nos anciens et pour nous permettre à tous de continuer à vivre.

Contact :

Le miel des abeilles
35 Le Bourg Derrière
39150 - Fort du Plasne

France

Tél:+33/  06 32 58 28 00

Siret: 39093649000031

Pour m'écrire

Terme & conditions
Politique de confidentialité

Paiements :

Chèque, carte bancaire, virement

Crédits © 

Documents et modules : Emmanuelle VERNAY ©

Photos, textes et montages vidéos :

- FB et Anouk CHALUMEAUX ©

Editeur du site:

Miel-des-abeilles.com

Politique de condidentialité

Toute copie, même partielle, des photos, textes où vidéos, est interdite.

© Copyright Anouk Chalumeaux . Tous droits réservés.