Logo Miel du Jura du site miel-des-abeilles.comLe miel est il naturel?

On ce fait la réflexion !

Le miel après un passage en maturateur est conditionné en pot

Le miel provient naturellement des abeilles. Je n'ai pas le droit d'utiliser le mot biologique même s'il signifie matière organique, c'est le système, mais cela fera l'objet d'un autre débat.

À cela, je répondrai pas forcément. Je m’explique. Si on travaille avec les abeilles et qu'on les laisse fabriquer leurs propres cires. Si vous n'utilisez pas de chimie pour lutter contre les acariens (varroa) mais avec des produits naturels comme les huiles essentielles. Que vous n'utilisez pas de sirop nourrissant, que vous n'utilisez pas de cire achetée en magasin. Nous pouvons donc parler d'un environnement sain et naturel à l'intérieur de la ruche et du miel pur et organique.

À propos de la récolte de miel. En utilisant la méthode de l'haussette (Bernard) ou avec le même procédé que pour la ruche. Vous laissez les abeilles fabriquées les cires et construire les alvéoles qui serviront à stocker le nectar jusqu’à ce que les abeilles l’est transformé en miel en retirant un maximum d’humidité. Ils refermeront les alvéoles avec cette fine couche de cire connue sous le nom de Cire d'opercule. Donc votre miel est organique (biologique). Il est préservé naturellement de l'air et de l'humidité.

À mon avis, ce n'est qu'à ce prix que nous pouvons parler de miel biologique, de miel organique ou même de miel éthique. On est nécessairement respectueux du monde vivant en travaillant de cette façon. Il est impossible de surproduire avec un tel système. Donc oui le miel est naturel, oui le miel est organique lorsqu'il est produit par l'abeille et extrait à l'aide du pressoir par l'apiculteur.

Ce qu’il faut retenir,

Un miel et organique si les pratiques d'apiculture sont naturelles et respectueuses du bien-être de l'abeille.

Dans l’apiculture d’aujourd’hui

Ce qui est proposé pour des loisirs apicoles. c’est une approche calquée sur le monde de l’apiculture professionnel. Cela ne peut pas fonctionner parce que vous incitez les abeilles à produire de plus en plus. Cela est nécessairement néfaste pour l'abeille.

Le constat est simple :

On donne des cires gaufrées du commerce dans les ruches. De ce fait on tourne en boucle avec les molécules présentes dans les cires, il est évident que le varroa crée des résistances au produit utilisé. En utilisant la feuille de cire, les abeilles sont privées de ce qu'elles savent faire de façon naturelle dans la production et la construction de la cire. Cela représente une étape de moins dans leur développement.

Le nourrissement.

L'utilisation de sirop dans les colonies en automne pour s'assurer que les abeilles ne manquent de rien. C’est un non-sens. On pille leurs réserves de miel, on en extrait un max et quand l’automne arrive. On s'étonne que les ruches soient légères et que les abeilles n'aient pas eu le temps de réapprovisionner les réserves pour l'hiver. Quand allons-nous mettre du bon sens dans notre apiculture? Ce sirop, que les abeilles auront converti en miel après 21 jours, s'il n'est pas consommé pendant l'hiver au printemps suivant. Il se retrouvera dans les hausses à miel, car les abeilles ne sont pas folles. Quand le bon nectar arrivera à la ruche et bien elles remonteront ce miel de sirop dans les hausses pour stocker le nectar frais dans le corps de ruche.

Alors le miel est il bio et naturel par nature ! 

Vous l’aurez compris selon comment vous travaillez avec vos abeilles, c’est oui ou non. Boutique miel pressé

C’est pourquoi fort de cette expérience gustative

Pressoir à rayon de miel

J'ai décidé de me séparer de ma centrifugeuse pour investir dans une presse manuelle afin d'être en mesure de faire d'une pierre deux coups (comme on dit dans notre pays).

Vous proposez un miel en rayon unique tant par son aspect visuel dans un cadre de bois présenté dans un magnifique coffret que par son côté miel naturel et éthique. Un miel élevé par nos abeilles en cire fraîches de l'année, c'est la garantie ultime de consommer un miel pur sans manipulation de la main de l'homme.

Cerise sur le gâteau !

À l'aide du pressoir, je vous propose un miel de première pression à froid, un miel qui conserve toutes ses propriétés car il n’aura pas subi une violente extraction mécanique. Mais 6 à 8 heures de pressages délicats pour ne pas abîmer ce nectar.

J’ai modifié ma méthode de production de miel pour en faire profiter le plus grand nombre de mes semblables. Savourez des miels de qualité, éthiques et respectueux de notre biodiversité. Si, comme moi, vous vous inquiétez de ce que vous mettez dans votre assiette, alors je vous invite à déguster ce miel en rayon.



L'utilisation du pressoir

Pour récupérer le miel de Jura. Le miel en rayon et naturel avant d’être organique. C'est à mon avis la seule méthode qui puisse se prévaloir d’une appellation "Biologique".

Le miel en rayon et ses compères de voyage que sont la cire, le pollen, la propolis et ses tanins sont intimement mariés et pressés conjointement pour en faire un miel d'exception riche et spécifique aux parfums délicats. C’est pour cela que j’ai privilégié la méthode du pressoir afin de vous restituer toute la richesse d’un miel en rayon naturel. 

Le nectar est exclusivement réalisé par nos abeilles sur les contreforts du Jura, le miel n'est pas chauffé ni croisé avec d'autres miels d'ailleurs. Grâce à cette méthode d'apiculture durable, je cherche une production qualitative de miel plutôt qu'une production quantitative. C'est pourquoi chaque année, il n'y a jamais assez de miel en rayon ou de miel pressé pour satisfaire tout le monde. 

Comme dit le dicton "les premiers arrivés sont les premiers servis". Miel en rayon des montagnes du Jura

Ce que je vous propose !

C'est un rayon de miel éthique et biologique qui coïncide avec cette attente. Les ruchers sont adaptés aux exigences de nos abeilles et le massif dû jura est l'aire de jeux idéale. La rivière dû hérissons ou les gorges de la lemme contribuent à une végétation ultravariée. C’est ce qui concède à ce nectar une texture singulière, c’est pourquoi chaque miel en rayon produit dans une haussette est unique. Vous retrouverez l'esprit et la particularité rustique du massif du Jura.

N’hésitez pas, venez découvrir le graal des miels en rayons du Jura Boutique miel en rayon

Formation apicole au rucher du Jura

les stagiaires au rucher école du haut jura
Vous êtes débutant, retraité, vous souhaitez passer en pro, ou simplement curieux de connaître le monde fabuleux de l'apiculture ?

Je propose un stage de formation apicole fait pour vous. Quelque soit votre niveau de connaissances

• - Un stage de formation au rucher, selon la formule choisie à différentes dates, vous découvrirez le réveil des abeilles, la visite de printemps, la conduite de rucher et le dernier stage de la saison, la mise en hivernage des ruches.

Les stages proposés !

Ils couvrent l’entier de la saison. On voit ensemble ce qu’il faut faire à chaque moment de la saison pour optimiser vos ruches. C’est avec un suivi régulier, une bonne connaissance de vos colonies que vous assurez la pérennité de votre rucher.

Savoir quoi faire et quand le faire!

Beaucoup de personnes ce lance sans avoir les connaissances de base, c’est l’échec assuré en fin de saison. L’apiculture est une passion qui coûte ! Alors autant prendre le temps de ce former pour que cala reste un vrai plaisir et ainsi évité que sa tourne au cauchemar et qu’ensuite vous arrêtiez tout parce vous aurez perdu votre temps et votre argent pour un résultat proche de zéro.
A voir partir votre essaim parce que vous ne maîtrisez pas l’essaimage ou encore passé à côté de la miellé par ce que votre colonie n’est pas prête ou le plus récurant en apiculture de loisir envoyer vos colonie à une mort inéluctable parce que vous n’avez pas la connaissance suffisante pour une bonne préparation à l’hivernage.

Les stages, c'est aussi !

Partager une bonne table en échangeant sur notre passion commune. Le tout dans la bienveillance et la bonne humeur. C’est découvrir les spécialités jurassiennes et séjourné dans un écrin de verdure avec des paysages à vous coupé le souffle, c’est ce que vous offre le Jura et en particulier le haut jura terre d’accueil et de savoir faire ancestral.

Joindre l'utile à l'agréable

En découvrant le parc naturel du Jura. Je me situe à 10 minutes des cascades du Hérisson et des gorges de la Langouette. Pour les conjoints ou conjointes qui ne participent pas à la formation. Il y a de quoi faire de superbe promenade ! Réservation de stage

Les enjeux actuels de l'apiculture

C'est le moment de faire la visite de printemps pour regardé si tout va bien
C’est au 18 ème siècle 

Quel’apiculture telle que nous la connaissons voit le jour et se démocratise. La pratique se scindent en deux camps : les fixistes qui continuent de prôner l’utilisation de ruches en paille ou en tronc d’arbre d’antan, et les mobilistes qui utilisent les nouvelles ruches à cadres et les techniques modernes.

La domestication des abeilles à proprement parler date sûrement de l’Égypte ancienne. L’abeille était un objet de culte, et les premières ruches ont fait leur apparition.

Au Moyen-âge 

On retrouve des allusions à l’utilisation de ruches avec hausse pour récolter une part de miel sans détruire tout l’essaim. A cette époque, les essaims étaient abondants en forêt, et le miel était une denrée accessible à tous. La fin du fixisme sonne en 1942 lorsque l’Etat interdit l’étouffage des colonies, à cause du déclin qu’elles ont subit pendant les guerres par destruction volontaire.

Les ruches se standardisent, les extracteurs se modernisent, la productivité augmente et les essaimages sont contrôlés pour tirer un maximum de profit du travail avec les abeilles. On assiste au début de l’optimisation de l’abeille.

L’apiculture devient plus coûteuse à cause du nouveau matériel et des nouvelles techniques, et elle devient un métier à part entière. Jusque dans les années 1990, les récoltes sont abondantes, mais à cause du prix bas du miel, les apiculteurs doivent fournir beaucoup de travail pour réussir à en faire une activité rentable.

Cette activité ancestrale se retrouve sur tous les continents, avec cependant des pratiques différentes selon les variétés d’abeilles, le climat et le niveau de développement économique. Au fil de l’histoire, plus les contraintes sur le milieu et sur les abeilles ont augmentées, plus l’apiculture est devenue une activité technique avec des résultats aléatoires.

Notre abeille noire locale

Une abeille noire posée sur la main
Ou voyez vous de l'agressivité, baliverne !!!

Ici, une abeille noire du jura sur la main. Vous voyez des signes d'agressivité. Moi pas, chaque année, j'ai plaisir à retrouver mes abeilles noires après la saison hivernale pour vivre avec elles une nouvelle aventure.

On apprend beaucoup à leurs coté l'humilité, la patience, l'observation. Faut il encore vouloir apprendre. C'est pourquoi si comme moi vous souhaitez faire une apiculture durable qui s'inscrit dans le bon sens. Venez au stage débutant.

Je vous invite à commencer une apiculture basé sur notre abeille endémique. C'est déjà faire preuve de bon sens. Faire de l'écologie en prenant des abeilles importées ou des hybrides qui n'ont rien à faire dans nos régions. C'est être à l'opposé de la préservation de notre bio diversité.

Alors oui, je le dit haut et fort. L'abeille noire endémique n'est pas agressive. Elle subit de plein fouet la bêtise humaine. On ce doit de la protéger et si on ne veut pas de piqûre, alors ont fait pas apiculture. C'est pourquoi je vous invite à venir vous formez à l'approche d'une apiculture naturelle dans le respect de notre abeille noire locale.

A propos de notre abeille noire...

Essaim d’abeilles noires natives. Il attend que je vienne le cueillir pour l’intégrer au rucher.
C'est à nous de la protéger et de la sauvegarder. Issue de nos contrées montagneuses, elle connaît parfaitement la biodiversité typique de notre région du Jura.

La reine Apis Mellifera Mellifera L1758 est capable de réguler sa ponte, afin de stabiliser la population dans la ruche quand les conditions climatiques ne sont pas réunies pour donner une miellée forte (comme cela a été malheureusement le cas cette année 2019).

J’ai  laissé les haussettes de miel sur les ruches pour éviter la famine. J’ai produit moins de miel, mais mes abeilles ont disposé de réserves suffisantes pour nourrir toute la colonie sans avoir recours au sirop.

C'est une abeille économe qui consomme seulement ce dont elle a besoin. Elle est unique... C'est pourquoi la vente d'essaims n'est pas anodine, car il me faut prendre toutes les précautions et garanties nécessaires pour mettre à votre disposition des essaims en bonne et parfaite santé dotés d'une reine bien fécondée...

En apiculture naturelle

L’essentiel de l’activité se concentre sur la mise en place de bonnes conditions de vie des abeilles et sur l’observation de leur mode de vie. En calquant au maximum sa conduite de ruches sur le fonctionnement naturel de l’abeille et de la colonie, l’apiculteur se donne toutes les chances de réussir une pratique durable et efficiente. L’abeille domestique vit en colonie, qui peut compter jusqu’à plus de 80 000 individus. 

Cette colonie se bâtit un nid, et s’organise en société avec une véritable répartition des tâches et une communication évoluée. C’est grâce à cette organisation qui permet de faire des réserves importantes de nourriture que ces espèces d’abeilles sont devenues les seules à pouvoir avoir des colonies qui survivent d’une année sur l’autre.

Au fur et à mesure de l’évolution, certaines abeilles ont appris à construire des nids de plus en plus sophistiqués et dont la construction est la plus économe possible. Transmises de génération en génération par le patrimoine génétique, ces compétences ont été conservées par les abeilles domestiques avec lesquelles travaillent les apiculteurs d'aujourd’hui.

Dans la nature

Le nid de l’abeille est constitué de plusieurs rayons plus ou moins parallèles qui vont former un volume dans lequel les abeilles évoluent en passant par l’espace laissé en bas. Chaque rayon, que les abeilles mettent 3-4 jours à construire en moyenne, est composé d’alvéoles. Ces hexagones construits avec de la cire produite par les abeilles contiennent soit des larves en métamorphose, soit des réserves de nourriture (pollen, nectar ou miel).

Pour survivre années après années, la colonie se doit non seulement de se reproduire, mais aussi de passer l’hiver en stockant assez de nourriture. L’ampleur de la mission est telle que la colonie s’organise en véritable petite société, dirigée par la reine à l’aide de phéromones et dans laquelle les tâches sont réparties entre différents « corps de métiers ».

Le jura

Nos alpages du haut jura fleurie, le réservoir à miel et à pollen de notre abeille noire
Notre région du parc naturel du haut jura 

Par sa caractéristique florale c'est un paradis pour nos abeilles. Du climat rude de l'hiver ou la neige est reine durant toute la saison. Quand la neige laisse place à la douceur du printemps.

C'est un ouragan de fleurs de toutes tailles et une mosaïque de couleur incroyable qui offre à nos fifilles un terrain de jeux suprême pour une grande provision de pollen pour nourrir le couvain et des fleurs de printemps pour réaliser des assemblages de nectar dont nos abeilles noires possèdent le secret.

Les butineuses garnissent les rayons de miel en allant recueillir le nectar au gré des zones de butinages qu’elles découvrent. Les chambres de stockage du nectar sont pleines d'essences de fleurs spécifiques et de tanins différents, ce qui rend chaque cellule de miel en rayon unique.

Rucher du Jura

Le rucher posé au plus près de la biodiversité donne une réserve abondante aux colonies d’abeilles.
Situé dans le Haut Jura

Entre lacs, montagnes et cascades, je prends soin de mes abeilles natives. Notre variété florale procure à mes abeilles l'opportunité d'apprêter des miels bio d’une qualité rarissime aux arômes qui détonent en bouche et créent dans votre palais un feu d’artifice d’effluves raffinées qui libèrent un parfum exquis et persistent en bouche. 

Mes ruchers 

Ils sont ajustés au plus près de la nature et je ne transhume pas. C’est pourquoi je ne présente que du miel en rayon et du miel pressé naturel issus de la flore du Jura, le miel d'acacias, de tilleul, de pissenlit et le miel toutes fleurs pour les ruches situées à 520 mètres d’altitude.

Le miel de forêt, de sapin et de fleurs d’alpage pour les ruches situées entre 900 et 1200 mètres d’altitude détiennent l’appellation produit de montagne en raison de la zone géographique dans la quelle ils ont été produits. Une garantie supplémentaire pour un miel exclusivement Made in Jura. Vous ne trouverez pas de miels venus d’autres régions comme le miel de thym ou de lavande. Je produis artisanalement d’une part des miels uniques, par un lent pressage à froid et en quantité limitée et d’autre part dans le respect du bien être de mes abeilles, sans les pousser sur plusieurs miellées à la suite.

Contact :

Le miel des abeilles

4 Route principale du bois Laurent

39190 Augea

France

Tél:+33/  06 32 58 28 00

Siret: 39093649000031

Pour m'écrire

Terme & conditions
Politique de confidentialité

Paiements :

Chèque, carte bancaire, virement

Payement 100% sécurisé par carte bancaire

Crédits © 

Documents et modules : Emmanuelle VERNAY ©

Photos, textes et montages vidéos :

Frédéric BILLARD et Anouk CHALUMEAUX ©

Site entièrement traduit par Anouk CHALUMEAUX ©

Editeur du site:

miel-des-abeilles.com

Politique de confidentialité

Toute copie, même partielle, des photos, textes où vidéos, est interdite.

© Copyright Anouk Chalumeaux . Tous droits réservés.